La travail domestique en Guinée

La réglementation sur le travail domestique en Guinée, les travailleurs domestiques, les jeunes filles employées comme domestiques, les enfants travailleurs, le syndicats des travailleurs domestiques.

Y a-t-il une réglementation sur le travail domestique en Guinée ?
L’exploitation et la maltraitance des enfants employés comme domestiques constituent une violation du droit national et international. Le gouvernement guinéen est Etat partie à la Convention relative aux droits de l’enfant et à tous les principaux traités régionaux et internationaux sur le travail des enfants, la discrimination selon le sexe et la traite. La Guinée est également parmi les pays qui ont voté pour  l’adoption de la convention 189 et la recommandation 201 sur le travail domestique. Cette convention reconnaît le droit des travailleurs domestiques de constituer un syndicat et de s'y affilier, elle protège le droit à un salaire minimum dans les pays où celui-ci est garanti, les payements mensuels et l'accès à la sécurité sociale. Elle accorde également aux travailleurs, un jour de congé par semaine et réglemente leur temps de travaille afin qu'ils soient traités au même titre que les autres travailleurs, conformément au code du travail.

Qui sont les travailleurs domestiques en Guinée ?
En Guinée, plus de 80 % des travailleurs domestiques sont des femmes, 16 % des enfants sont placés pour subvenir aux besoins de leurs familles, parmi lesquels on compterait 30 000 filles “domestiques”, selon l’UNICEF ; 38 % des “petites bonnes” sont âgées de 8 à 12 ans, âge du premier cycle de l’enseignement fondamental et 62 % des “petites bonnes” sont âgées de 13 à 15 ans, âge du second cycle de l’enseignement fondamental.
Ces travailleurs domestiques se retrouvent dans la plupart des ménages notamment dans les grandes villes comme Conakry. Ils sont souvent ignorés et maltraités loin des regards. Mais depuis l’adoption de ces deux instruments de l’OIT, les gens ont commencé à aborder cette question de société qui nous concerne tous. Il y a un intérêt manifeste de la part des populations sur cette question et les travailleurs domestiques adhèrent de plus en plus au Syndicat National des Travailleurs Domestiques de Guinée (SYNTRAD).

Quelle est la situation des jeunes filles employées comme domestiques en Guinée ?
Selon le rapport de Human Rights Watch (2007), ces jeunes filles vivent dans des conditions extrêmement précaires et sont systématiquement exploitées et très souvent maltraitées.
Le travail domestique est le principal secteur d’emploi pour les enfants du monde entier. En Guinée, des dizaines de milliers de filles travaillent comme domestiques. Tandis que les autres enfants de la famille sont souvent scolarisés, ces filles passent leur enfance et leur adolescence à faire des travaux ménagers « de femmes » : elles nettoient, lavent le linge et s’occupent des jeunes enfants. Beaucoup d’entre elles travaillent jusqu’à 18 heures par jour. La grande majorité d’entre elles ne sont pas payées ; quelques autres reçoivent des paiements, souvent irréguliers, en général inférieurs à 5 $US par mois. De nombreuses filles employées comme domestiques ne reçoivent aucune aide quand elles sont malades, et elles ont souvent faim car elles sont exclues des repas familiaux. Elles sont souvent tenues à l’écart, insultées et moquées. Elles peuvent aussi être victimes de coups, de harcèlement sexuel et de viol. Malgré ces conditions, quitter la famille de l’employeur est difficile pour beaucoup d’enfants employées domestiques qui ne peuvent pas joindre leurs parents et n’ont pas d’autre endroit où aller. D’après HRW, ces filles vivent dans des conditions analogues à l’esclavage.

Quelles sont les catégories d’enfants qui constituent le personnel dans les ménages ?
Le personnel dans les ménages est essentiellement constitué d’enfants (filles et garçons de moins de 18 ans). La situation des enfants travailleurs domestiques présente des ambiguïtés. Elle se confond souvent avec les systèmes traditionnels d’initiation à la vie et au travail. Trois catégories d’enfants se dégagent dans ces conditions.
Les enfants confiés à des familles sont des aides familiales qui reçoivent une éducation en exerçant des travaux qui préparent leur vie future.  Ceux qui se trouvent dans des situations de scolarisation ou d’apprentissage quelconque, à court ou long terme, offrent en échange de leur hébergement des services pour l’entretien des familles d’accueil.  La troisième catégorie d’enfants est celle qui constitue le personnel de maison et qui s’occupe des travaux domestiques de toutes sortes.  La prestation de service de tous ces enfants de maison peut prendre une forme de servitude. Ils sont souvent victimes d’abus divers (châtiments corporels, mauvais traitements, exploitation économique et sexuelle), l’objectif primordial de leur placement n’est pas respecté et leur avenir est compromis. Ces enfants sont ainsi des travailleurs invisibles.

Les travailleurs domestiques peuvent-ils constituer des syndicats en Guinée ?
Oui : Le SYNTRAD qui est un Syndicat National des Travailleurs et travailleuses Domestiques de Guinée   a été créé en mai 2011 et est affilié à la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG). Les travailleurs du secteur du travail domestique communément appelés « boys », aurait désormais leur syndicat. Le 16 juin 2011, la conférence internationale du travail de l’organisation internationale du travail (OIT) a adopté la Convention sur le travail domestique 2011 N°189. Après l’adoption de cette convention 189 et la récommandation 201 pour les travailleurs et travailleuses domestiques, les syndicats s’activent pour la ratification de cette Convention de l’OIT.
 La Guinée a accepté l’adoption de cette convention. C’est pourquoi  le SYNTRAD à décidé d’œuvrer dans ce sens en créant le syndicat national des travailleurs domestiques afin de vulgariser la convention n°189 et la recommandation n°201 de l’organisation internationale du travail (OIT), relative au respect des droits des travailleurs domestiques dans leur pays.

Liens utiles:
Le salaire minimum en Guinée
Le Contrôle des salaires

Enquête Salariale
12>12, groupe Facebook sur le travail domestique

loading...
Loading...