Le travail domestique au Niger

La législation du travail domestique et protection sociale au Niger, les conséquences du travail domestique sur les enfants, les petites filles domestiques des ethnies Haoussas et Touarègues, l'horaire de travail pour les aides domestiques, la rémunération.

Existe-t-il une législation du travail domestique et protection sociale au Niger ?
Le Niger est en fait un de ces pays où le personnel domestique est couvert par la législation sociale et du travail existante, que ce soit explicitement ou implicitement. Le Code du travail, dans son Article 2, définit le travailleur comme la personne qui s’engage à mettre son activité professionnelle, moyennant rémunération, sous la direction et l’autorité d’une autre personne, physique ou morale, publique ou privée. Pour beaucoup, même au sein du mouvement de travailleurs, les gens de maison sont implicitement repris dans cette définition. Dès lors, les dispositions du Code du travail, ainsi que celles de la convention collective interprofessionnelle, s’appliquent bel et bien à ces travailleurs. Selon cet argument, le personnel domestique est également concerné, de manière implicite, par le champ d’application de la législation sur la sécurité sociale. Pour compléter la liste des instruments législatifs, mentionnons le Décret N°2006-59/PRN/MFP/T du 8 mars 2006, portant fixation des salaires minima par catégorie professionnelle. Ce Décret fixe le salaire minimum pour les gens de maison, c’est-à-dire les travailleurs domestiques, à 28.347 FCFAVII. Ceci constitue bien entendu une reconnaissance du personnel domestique comme étant des « travailleurs » à part entière, ce qui vient étayer l’argument selon lequel les autres législations sociales et du travail s’appliquent également à ce groupe.
Le Niger possède également un cadre réglementaire pour le personnel domestique. C’est notamment la Confédération nigérienne du travail (CNT) et le Mouvement de travailleurs chrétiens (MTC).
Selon une étude, la législation mentionnée plus haut n’est pas appliquée, ou en tout cas pas de
manière adéquate. Quelques exemples :
■ En matière de salaires, 75% des travailleurs ne touchent pas le minimum légal
■ Ce n’est qu’exceptionnellement que les travailleurs domestiques
sont immatriculés à la Caisse nationale de sécurité sociale
(CNSS).

Quelles sont les conséquences du travail domestique sur les enfants ?

1°) Conséquences sur leur éducation
De toute évidence il est difficile pour les enfants de concilier travail domestique et
fréquentation scolaire.
Dans les rares cas où les enfants fréquentent l'école en même temps qu'ils travaillent comme aides domestiques, ils éprouvent beaucoup de difficulté en classe: manque de concentration, arrivent souvent en retard ...

2°) Conséquences sur leur santé
A cause du jeune âge des filles et des conditions dans lesquelles il s’exerce, le travail
domestique a des conséquences tant du point de vue psychologique que physique sur les petites filles. Du transport des seaux d'eau ou de fagots de bois pesants au déplacement de meubles pour le nettoyage de la maison, en passant par l'exposition aux produits toxiques de nettoyage et aux liquides bouillants, la manipulation d’objets tranchants comme les couteaux, les enfants assument des responsabilités qui sont au-delà de leur âge et de leur capacité physique. Par ailleurs, la majorité des petites filles travaillant comme domestiques doivent être disponibles 24 heures sur 24, en plus de ne bénéficier parfois d'aucun repos ou congé.
La santé des enfants travaillant comme aides domestiques peut être aussi affectée à travers la qualité et la quantité de leur ration alimentaire journalière.

Quel est le profil des petites filles domestiques des ethnies Haoussas et Touarègues?
Chez les Touaregs, 28 %  des petites filles aides domestiques ont moins de 10 ans,
tranche d'âge qu'on retrouve aussi chez les Haoussas mais dans une moindre mesure. De plus, environ 72% des aides domestiques ont entre 10 et 14 ans. Cette proportion est non négligeable car l'âge minimum légal pour le travail au Niger est de 14 ans.
Les petites filles aides domestiques sont assignées à des tâches telles que faire la vaisselle, préparer à manger, faire la lessive et les courses au marché, en plus d' avoir à s' occuper parfois de jeunes enfants. Chez les Touaregs surtout, les petites filles se rendent au travail en même temps que leurs mères qui sont aussi des domestiques. Ce « métier» est devenu intergénérationnel car il se transmet visiblement de mère en fille. «Il est également fréquent qu'une fillette intègre le service domestique en même temps que sa mère ou qu'une sœur plus âgée, ou envoyée sur les traces d'une mère qui exerce la même activité »
(BIT/IPEC, 2004 : 23-24).

Quel est l'horaire de travail pour les aides domestiques ?
La grande majorité des aides domestiques haoussas comme touarègues travaillent sept jours sur sept, à l'exception de celles qui travaillent chez des personnes de confession chrétienne qui leur accordent un congé dans la matinée du dimanche, le temps d'aller à l’église.
Cependant, certaines « employeuses », des enseignantes principalement, allouent un congé dans l'après midi du mercredi car les classes sont fermées.
Ainsi, comme horaire de travail, les petites filles aides domestiques quittent le domicile
parental tôt le matin vers sept heures trente minutes, pour revenir vers midi. Elles repartent vers 15 heures pour revenir aux alentours de 19 heures, pour un total d'environ huit heures de travail par jour! Les fins de semaine, les aides domestiques se retrouvent avec un surplus de travail car elles doivent parfois laver la lessive de toute la famille et s'occuper des jeunes enfants qui ne sont pas allés à l’école.

A quoi correspond la rémunération perçue par les aides domestiques ?
Le salaire des aides domestiques varie de 1.500 à 5.000 FCF A, pour une moyenne salariale d'environ 3286 FCFA par mois. Dans 90 % des cas, c'est la mère de la petite fille qui gère le salaire. Ce dernier sert surtout à subvenir aux besoins de la famille. Dans près de 95 % des cas, le salaire est perçu en argent mensuellement. Dans les autres cas, le salaire est perçu sous forme de don en vêtements lors des fêtes religieuses, par exemple, ou simplement selon le moment choisi par « l'employeur », en plus de la nourriture gratuite.
En effet, la nourriture remise à l'aide domestique ou à sa mère qui travaille comme domestique représente un apport non négligeable pour les familles, même si cet apport
n' est pas monétaire. Pour ces familles démunies, cela leur permet de manger des repas qu' elles ne pourraient pas se payer normalement.

Liens utiles:
Le salaire minimum au Niger
Contrôle des salaires

Enquête Salariale
12>12, groupe Facebook sur le travail domestique

loading...
 
 
 
Loading...