Le travail domestique au Bénin

La réglementation du travail domestique au Bénin, les enfants travailleurs domestiques

Est-ce que le travail domestique est réglementé au Bénin ?
En tenant compte de l’intensité du travail, les textes  prévoient des heures d’équivalence à la durée de 40 heures hebdomadaires, selon les professions.
Pour le personnel de maison, c’est - à - dire « Salarié embauché au service des particuliers et occupé de façon permanente et continue aux travaux de maison » (Arrêté n°026/MFPTR/DC/SGM/DT/SRT du 14 avril 1998), la durée hebdomadaire est de 50 heures. Le calcul des heures supplémentaires se fait selon le même mécanisme que celui appliqué aux travailleurs des entreprises fréquentées par la clientèle, s’agissant des personnels régis par les heures d’équivalence, notamment le personnel de maison :
-De la 1ère à la 8ème heure : 12% du taux horaire ;
-Au-delà de la 8ème heure : 35% du taux horaire ;
Les dimanches et jours fériés : 50% du taux horaire ;
Pour les travaux de nuit (21h-05h du matin) en semaine : 50% du taux horaire ;
Pour les travaux de nuit (21h-05h du matin) le Dimanche et les jours fériés : 100% du taux horaire.
Mais en dépit de tout cela, les enfants travailleurs domestiques ne connaissent pas de temps mort ni de répit. Ils travaillent sans arrêt, surtout ceux qui sont engagés sur la base d’une rémunération.
Les enfants travailleurs domestiques, ont une conscience précise du temps qu’ils consacrent au service de leurs employeurs. Quoique, en général, illettrés, ces enfants disent souvent sans hésiter quelque soit leur âge, depuis quand ils vivent leur galère.

Quel est le profil de l’enfant travailleur domestique ?
«Tout enfant de moins de 18 ans, dont le travail l’occupe à temps plein ou à temps partiel, payé ou non, sous le contrôle d’un adulte, et dont la principale préoccupation en tant qu’employé de maison, est la contribution au bien être du ménage d’accueil».
Les enfants travailleurs domestiques vivent une exploitation sans contrepartie correspondant au travail fourni. Ils sont à la fois invisibles, pour ceux qui d’entre eux sont sédentaires au sein des cellules familiales qui les emploient, ou très visibles dès lors qu’ils sont des vendeurs ambulants.

Quelles sont les catégories des enfants travailleurs domestiques ?
Il existe deux catégories d’enfants travailleurs domestiques : la 1ère comprend les enfants qui pour des raisons d’accessibilité aux infrastructures scolaires (écoles, collèges) sont hébergés chez un parent, ou une tierce personne en ville. Les parents prennent généralement en charge les frais de scolarisation et d’habillement. Au cours de l’année scolaire ces enfants rentrent à chaque fin de semaine en famille pour le ravitaillement et s’approvisionner en tout ce dont ils auront besoin.
En échange, ces écoliers ou collégiens, rendent de menus services à leurs hôtes.
La deuxième catégories regroupe les enfants placés dans les familles appartenant aux catégories socioprofessionnelles suivantes : commerçants, fonctionnaires, cadres salariés des sociétés publiques et privées. Ils sont placés généralement par un intermédiaire inconnu des enfants ou un proche parent ; rémunérés ou pas du tout, ces enfants sont au service de leurs employeurs et vivent des conditions très difficiles.

Existe-il une interdiction du travail des enfants et l’ âge minimum requis pour travailler ?
Oui : Le code du travail interdit l’emploi ou l’apprentissage dans les entreprises d’enfants âgés de moins de 14 ans. Toutefois, les enfants de 12 à 14 ans ont le droit de faire du travail domestique et du travail temporaire ou saisonnier peu fatigant si cela ne les empêche pas de poursuivre leur scolarité obligatoire.

Quelle est la situation actuelle du traitement des enfants domestiques ?
Le traitement des enfants travailleurs domestiques est influencé par leur position au sein des ménages qui les utilisent. Les critères d’attribution des tâches à accomplir dépendent du type de travailleur concerné. Les enfants à qui l’on verse une rémunération sont plus exploités que ceux qui ne reçoivent rien ; de façon générale, ils accomplissent les tâches suivantes : le nettoyage, le balayage, la cuisine, la vaisselle, la lessive, la garde des bébés et en plus, pour certains, des activités commerciales sédentaires ou ambulantes génératrices de revenus.
Les horaires de travail sont compris entre 12 et 14 heures par jour. Les conditions de travail ne répondent pas aux normes admises pour les adultes, 8 heures par jour. Les horaires et ces conditions de travail sont encore plus pénibles quand il s’agit des petites filles. A cette pénibilité des tâches, observée un peu partout, vient s’ajouter un phénomène nouveau, l’ethnisation à outrance des rapports inter-personnels au sein de la société béninoise. Son effet négatif sur l’utilisation des enfants travailleurs domestiques se remarque très rapidement à la façon dont ils sont houspillés, interpellés ou réprimandés par leurs employeurs.
Les enfants travailleurs domestiques sont sur pieds très tôt (5 h ou 6 h) et se couchent dans le meilleur des cas, entre 23 heures ou minuit.
Le manque de repos et les mauvais traitements sont des données qui ont une influence très négative sur leur vécu quotidien. Parmi ces mauvais traitements observés il faut citer :
- les maltraitances physiques ;
- les privations : de nourritures, de repos.

Liens utiles:
Le salaire minimum au Bénin
Enquête Salariale
Vérifiez combien gagnent vos pairs au Bénin avec le Contrôle des salaires de VotreSalaire.

12>12, groupe Facebook sur le travail domestique

Citer cette page © WageIndicator 2018 - Votresalaire.org/Benin - Le travail domestique au Bénin