Comment réussir un entretien d’embauche ?

L'entretien d'embauche: posture, bilan professionnel, analyse de l'offre d'emploi, informations sur l'entreprise, questions difficiles, parler de la rémunération

Il est important de rappeler que lorsque vous êtes invités à un entretien d’embauche, c’est tout d’abord que votre CV a été retenu parmi un nombre plus ou moins importants de dossiers. C’est donc dire que vous avez un des meilleurs dossiers. Ceci devrait en principe vous rassurer et vous donner confiance en vous-même pour la suite du processus de recrutement, en même temps qu’il vous met devant un défi car vous serez (certainement) écoutés avec d’autres candidats aussi brillants que vous.
Pour réussir l’entretien d’embauche il est important de veiller à :

1- La posture
Il convient de s'habiller en fonction de la nature du poste à pouvoir, d'être pondéré et naturel le plus que possible. Il ne faut pas surtout donner l'air d'un nécessiteux ou susciter la pitié du recruteur, mais se montrer convaincant comme quelqu'un qui est venu vendre son talent ; et par-dessus tout venir à l’heure avec bien entendu une pièce d’identité permettant de vous identifier.

2- Dresser son bilan professionnel
Il est indispensable d’arriver à l’entretien en sachant objectivement ce qu’on peut faire et ne pas faire comme travail.

3- Analyser l’offre d’emploi dans ses détails
Après avoir identifié point par point les exigences du poste ; il s’agit de monter que l’on a les compétences et qualités pour obtenir le poste. Est ce un travail en équipe ou individuel, soumis au stress, mobile, demandant le sens de la direction, l’usage d’une langue étrangère, etc. les éléments figurant dans la fiche d’annonce du poste vous éclaireront à cet effet.

4- Obtenir des informations sur l’entreprise
On satisfait quelqu’un si on sait déjà ce qu’il recherche. On apprend une foule d’informations sur l’entreprise en surfant sur Internet ou en lisant la presse spécialisée. L’entreprise lance un nouveau produit, se développe à l’étranger, achète un concurrent, signe un partenariat. Ces informations sont des atouts lors de l’entretien d’embauche. A défaut d’avoir directement ces informations, se renseigner auprès des agences de placement ou de collègues ou amis travaillant dans des organisations similaires.

5- Penser aux questions difficiles
Les questions portent souvent sur votre parcours académique (études, formation) et professionnel (expériences et formation); votre projet professionnel ; les raisons de votre candidature ; votre carrière ; votre vie personnelle, etc. Les recruteurs ont l’habitude de poser certaines questions auxquelles vous devez vous préparer. Il ne s’agit plus alors de chercher ses mots et d’être perdu!
Il est embarrassant de ne pas trouver de réponse, d’hésiter ou de bredouiller à une question délicate lors d’un entretien. Il convient de ne pas se montrer agressif, paniqué ou évasif mais de rester maître de soi afin de tourner la difficulté à son avantage. Faites la liste des questions auxquelles vous devez vous attendre et pensez à une réponse adaptée.
Vous devez toujours penser que le recrutement d’une personne est un accord entre deux parties sur un projet commun de collaboration. Cela demande donc l’écouter et la concession tout en restant collé à ce qui vous parait indispensable : la responsabilité et la rémunération.

6- Comment parler de la rémunération ?
La plupart des chercheurs d’emploi sont confrontés à la question ‘‘quelles sont vos prétentions salariales ?’’. Certains sont prêts à prendre n’importe quelle proposition car l’essentiel pour eux est de sortir du chômage. Mais il, faut savoir qu’un salaire mal apprécié (en hausse ou en baisse) peut être source d’échec.

Rappelons qu’au- delà du salaire net, de nombreux éléments faisant partie de la rémunération, éléments qui peuvent différer d’une entreprise à une autre sont prises en compte dans l’appréciation des propositions qui vous seront faites.

Quelquefois, on vous demande vos prétentions salariales. Mais vous n’avez pas le choix ; vous devez y répondre. Il ne faut surtout pas surestimer ou sous estimer l’emploi. Il faut alors se renseigner pour connaître la pratique du milieu : ce qui suppose que le candidat doit évaluer ses compétences afin d’estimer sa valeur sur le marché. Mais cette valeur doit être une fourchette qui semble réaliste se situant autour de plus ou à moins 20% de la moyenne. Il peut arriver que l’entreprise vous propose une grille salariale. Vous devez savoir négocier en ayant à l’esprit que le salaire ne doit pas vous diviser ; sans pour autant renoncer à ce qui est indispensable pour vous.

7- S’entraîner
Préparez un résumé clair et précis de votre parcours professionnel. Faire de façon succincte sa présentation. Spécifiez le cadre de ses responsabilités, donnez des exemples concrets de réussite et quelques chiffres, tout en restant collé au contenu de votre lettre de motivation.

8- Montrer de l’intérêt à l’entreprise
N’hésiter pas à poser des questions durant l’entretien. Ce n’est pas un interrogatoire mais une discussion. Demandes des précisions sur le poste, des informations sur la stratégie de l’entreprise, sur son histoire, sur son créateur et ses actionnaires.
Il est temps de passer la porte et d’entrer dans la salle, de faire face au recruteur ; Pensez à respirer doucement et profondément. Libérer son esprit du stress et de l’anxiété. Pensez positif.

Pour vous aider:
Trouver un emploi
Rédiger un bon CV
Le salaire minimum au Bénin

Vérifiez combien gagnent les diffèrentes professions au Bénin avec le Contrôle des salaires.

Citer cette page © WageIndicator 2018 - Votresalaire.org/Benin - Comment réussir un entretien d’embauche ?